Art de vivre Carnet d'adresses Rive Gauche

Cape & Cape, la maison de thé africain

Cape & Cape Paris Thé Rooibos

Aujourd’hui, nous allons parler d’Afrique du Sud, de thé, d’aventures et d’arômes… Alléchant, non ? Cape

Au début de l’été, j’ai rencontré Sabine Rault de Beaumont, la responsable commerciale de Cape & Cape, afin de lui poser dix mille questions sur cette drôle de marque de thés africains… Elle a gentiment accepté de m’ouvrir les portes de la boutique pour m’expliquer l’histoire de cette chouette marque autour d’une tasse fumante.

Tout commence lorsque Matthias, grand amoureux de l’Afrique, goûte du rooibos lors d’un de ses voyages :  révélation ! Extase ! Le Rooibos, aussi appelé thé rouge bien qu’il ne s’agisse pas de thé, est une plante poussant uniquement en Afrique du Sud. Son infusion donne une boisson très agréable, ronde en bouche et un tantinet sucrée. Riche en antioxydants, faible en tanins et entièrement dénué de théine, le Rooibos peut être dégusté en journée comme en soirée. Plutôt cool, donc.

Mais revenons à Cape & Cape : revenu en France, Matthias ne trouve pas de Rooibos chez les marchands classiques de thé car c’est une offre encore rare. Qu’importe, c’est lui qui amènera son propre rooibos en hexagone ! Le thé a cette particularité qu’il n’est pas soumis à une quelconque cotation sur le marché : affranchi de cette contrainte, tout le monde fait donc un peu comme ça lui chante, et ce sont traditionnellement les grossistes qui revendent aux maisons de thé.

Afin de contrôler entièrement la qualité de son rooibos, Matthias décide de se passer de cet intermédiaire et va en Afrique du Sud chaque année pour le choisir et le tester lui-même, accompagné de Mickaël Grou, sommelier en second du Georges V. En effet, les deux partenaires conçoivent leur rooibos comme du vin, c’est-à-dire un produit qui répond à une logique de terroir, de nez et de palais. Dit comme ça, ça tombe sous le sens, non ?

Pour sélectionner un rooibos, ce dernier doit remplir des critères à la fois gustatifs et éthiques : Cape and Cape achète directement auprès des producteurs, et leurs fermes doivent correspondre à la déontologie de la marque (comme l’interdiction de faire travailler des enfants, malheureusement encore courant en Afrique du Sud). Dans une logique de pérennisation de récolte et d’entretien de la ferme, mais aussi dans un souci d’uniformité et d’équité, Cape and Cape a établi une charte mettant en avant leurs standards et exigences éthiques et qualité.

Toujours à l’instar du vin, la marque a classé le rooibos en grandes familles de goût : citronnés, fleuris, fruités, minéraux, épicés, charpentés. En plus des 16 rooibos natures, ils ont développé des rooibos aromatisés, et utilisent pour ce faire 3 bases : vert (thé non fermenté), rouge (produit classique) et sauvage (c’est-à-dire qui ne pousse pas dans une plantation, donc est plus fort en bouche et la robe est différente. Comme le vin, vous dis-je !).

S’agissant des parfums, aucun arôme de synthèse n’est utilisé, au profit de fruits et fleurs d’Afrique récoltés sur place : résultat, pas de bilan carbone. A la recherche d’un équilibre parfois dur à atteindre – le thé doit être fin au nez comme en palais – la marque s’est associée à un maître de thés taïwanais.

Les packagings vous plaisent ? Moi, je les adore : comme ce n’est ni du thé ni du café (traditionnellement rangés dans des contenants ronds ou carrés), la marque voulait des boites de formes différentes : c’est donc le triangle qui a été retenu ! En plus, l’extrémité en angle sert de bec verseur, comme… Oui, comme le vin. Force est d’admettre qu’ils sont très forts, non ?

En plus de la forme inédite, la marque a revisité les imprimés africains : c’est gai, contemporain et chatoyant, un vrai reflet de l’Afrique du Sud.

Cape & Cape Thé Rooibos Paris

Après avoir goûté plusieurs goûts différents, mon coup de coeur est définitivement pour « Flirt with Scarlett » : Rooibos vert d’Afrique du Sud, coing, pomme, cynorrhodon, pétales de rose, arôme de mangue et sel du Kalahari…


Je ne saurais donc que trop vous recommander cette très chouette marque éthique et audacieuse, qui commence par ailleurs à être distribuée dans plusieurs épiceries fines et salons de thé (dont le Musée Jacquemart-André !). Sinon, rendez-vous dans leur boutique du 16ème arrondissement ou sur leur site internet !

Cape and Cape
19 rue Vineuse
75116 – Paris

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

2 Comments

  • Reply sunsiare

    Merci pour cette découverte, quand je viendrais à Paris, j’irais faire un tour, personnellement j’ai découvert ce thé en Egypte lors d’un voyage il se boit chaud ou froid et on l’appelait là bas le carcadé, moi j’aime beaucoup en tout cas, les boîtes sont très sympa et je pense que je les garderais pour m’en servir pour autre chose une fois vide

    2 septembre 2015 at 17 h 13 min
    • Reply Anaïs

      Hello ! Effectivement j’en avais bu en Egypte il y a une dizaine d’années, froid avec de l’hibiscus !

      29 septembre 2015 at 15 h 05 min

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.