Culture Musées

Le musée des lettres et manuscrits

Musee des lettres et manuscrits Paris visite anthropophagie

Hier, je suis (enfin !) allée au Musée des lettres et manuscrits, notamment pour visiter l’exposition temporaire « Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime – Correspondances amoureuses ».

Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime… C’est beau comme formulation, non ?

Cette déclaration est extraite d’une lettre de Léon Bloy à sa fiancée Jeanne Molbech. Ce dernier n’a jamais vraiment été reconnu à sa juste mesure pour ses écrits, et pourtant le musée lui consacre le titre de son exposition : sacrée pirouette !

L’exposition nous invite à pénétrer les écrits intimes et les confidences de personnages célèbres : écrivains, cinéastes, poètes, acteurs, chanteurs… De Romain Gary à Sasha Guitry, d’Edith Piaf à Victor Hugo, tous leurs billets ont été minutieusement conservés. On admire le fond, mais aussi la forme : les déliés de l’écriture, les arabesques des majuscules, les notes indéchiffrables, les lettres fleuves, les billets doux, les tâches d’encre, les ratures et les paraphes.

Finement agencée, l’exposition  révèle une touchante palette de sentiments amoureux : l’aveu du  béguin, les balbutiements des premiers instants, le terrible manque de l’être aimé, le délire brûlant et passionné, l’amer constat que l’on n’aime plus et enfin, la lettre de rupture…

Musee des lettres et manuscrits Paris visite anthropophagie

Musee des lettres et manuscrits Paris visite anthropophagie

Le télégramme qu’envoya Yvonne Printemps, tombée folle amoureuse de Pierre Fresnay, à son époux Sasha Guitry. Peu de mots suffisent pour cette douloureuse rupture.

 

Le Masque et la Plume l’ont bien décrite : « La lettre d’amour est probablement le genre épistolaire le plus délicat, dans la mesure où toute la difficulté réside dans la recherche du bon mot pour retranscrire un sentiment qui tient de l’inexprimable. Déclarations passionnées, missives enflammées, érotiques, plaintes, désirs ou jalousies… Ces courriers reflètent quelques unes des facettes d’un état mystérieux dont personne ne souhaite guérir. »

Je n’ai pas pu résister en sortant de l’exposition à jeter un coup d’oeil à la boutique (j’ai un vrai truc avec les boutiques de musées), et j’ai eu un coup de coeur pour le livre dédié à l’exposition. Il est très complet, de bonne facture et bénéficie d’une mise en page à la fois intelligente et moderne.

Musee des lettres et manuscrits Paris visite anthropophagie

En plus de cette vraiment chouette exposition, le Musée abrite également près de 136.000 documents répartis en cinq grandes thématiques : histoire, musique, sciences, arts et littérature. Sur  600 m2, ce sont plus d’un millier de lettres, de manuscrits, de dessins et d’éditions originales de Proust, Hugo, Sand, Saint-Exupéry, Napoléon, Eisenhower,de Gaulle, Einstein, Edison, Delacroix, Van Gogh, Mozart, Beethoven, Liszt… Je n’ai pas eu le temps de faire un tour complet, mais nous en reparlerons !

Musee des lettres et manuscrits Paris visite anthropophagie

« Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime – Correspondances amoureuses »

Musée des Lettres et des Manuscrits
222 boulevard Saint-Germain
75007 Paris

Du mercredi 17 septembre 2014 au dimanche 15 février 2015 :
– Mardi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 10:00 à 19:00
– Jeudi de 10:00 à 21:30

Tarifs d’entrée :
– Plein tarif : 7 €
– Tarif réduit : 5 €

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

3 Comments

  • Reply DIY Saint Valentin idée de cadeau lettre d'amour quel cadeau offrir à la saint valentin amoureux calligraphie lettre pliage | Anthropophagie| Blog Lifestyle Paris

    […] je me suis clairement inspirée de cette très chouette exposition pour mon mot doux […]

    14 février 2015 at 11 h 01 min
  • Reply almondsandnuts

    Oh nooon, elle est finie! Je n’avais pas entendu parler de cette expo et ton article me donne l’impression que je l’aurais adorée! (et je te comprends tout à fait pour ce qui est des boutiques des musées…….!)

    20 février 2015 at 10 h 50 min
    • Reply Anaïs

      Arghhh ! Mais si ça peut te rassurer une partie des lettres restent au musée, dans l’exposition permanente ! Tu peux voir celle de Victor Hugo et de Romain Gary au sous sol par exemple.
      Ah, je suis heureuse de pas être la seule dingo de ces boutiques alors !

      23 février 2015 at 14 h 14 min

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.