Art de vivre

Loïc Dablé x l’UNESCO – La Semaine de la Cuisine Africaine

Cuisine Africaine Loïc Dablé UNESCO

Dablé – Unesco

Il y a quelques jours de cela, j’ai reçu une invitation fabuleuse dont j’avais hâte de vous parler. Attachez vos ceintures, nous partons pour l’Afrique…

Si je suis curieuse en matière de nourriture et de nouvelles adresses, force est de reconnaître qu’il est un continent à côté duquel je suis royalement passée 25 ans durant : l’Afrique ! Et bien que je ne sois pas particulièrement fière de cet état de fait, j’ai tout de même le sentiment de ne pas être la seule. Alors, à qui la faute ? En France, la cuisine africaine a du mal à s’imposer face aux omniprésents chinois et italiens. Sous représentée et peu mise en avant, il était temps d’y remédier…

Cuisine Africaine Loïc Dablé UNESCO

Pour y pallier, le Restaurant de L’UNESCO a fait appel au Chef Loïc Dablé, qui a quitté son restaurant du Musée Dapper pour provisoirement s’installer au 7ème étage de la Place Fontenoy, à Paris. Du 23 au 27 mai, sa carte conçue spécialement pour l’événement mettra à l’honneur la richesse des cuisines africaines dans toute leur diversité.

Mais au juste, quand on parle de cuisine africaine, de quel pays parle-t-on ? Pour le grand public, seuls certains plats sénégalais ou maliens sont connus, comme le yassa (à base d’oignons et de riz qui peut s’accompagner de viande, de poulet ou de poisson) ou encore le mafé (une sauce arachide qui peut s’agrémenter de viande ou de poisson). Or l’Afrique, ce sont cinquante-quatre États et au moins autant d’ethnies : autant dire un sacré nombre de traditions culinaires !

Fort de ce constat, le Chef Loïc Dablé a conçu un menu en mosaïques, permettant de mettre en valeur chacune des facettes de la cuisine africaine. Partisan du bon, il ne prend que le meilleur de chaque région et trouve un dénominateur commun aux produits des différentes zones gastronomiques africaines. Le panafricanisme se traduit ainsi dans l’assiette : en abolissant les frontières, il mutualise et créé une unité culturelle comme sociale. Et quel meilleur endroit que l’UNESCO pour accueillir une lecture contemporaine de cette gastronomie si méconnue ?

Cuisine Africaine Loïc Dablé UNESCO

En échangeant avec le Chef, ce dernier m’a confié être attaché à chercher un sens à ce qu’il fait. Pour lui, il n’y a pas de secrets : si l’on veut réinventer la cuisine africaine, il faut en connaître l’histoire et les usages. Car en effet, quoi de plus social que cuisiner et manger ? Franco-ivoirien, Loïc Dablé s’attache à créer chaque jour des liens dans sa cuisine par le seul biais du goût. Ainsi, la fraise de plougastel s’associe au poivre penja, et c’est le Cameroun qui rencontre le Finistère dans un pot de confiture. Tout un programme…

Mais allez, passons à table sans plus tarder. Sur la carte figurera tous les midis un menu à 28€ (hors boissons). Je ne résiste pas à vous partager le menu :

Entrées :

Terrine de courge
Crudités patates douces manioc vinaigrette Swaziland
Risotto poisson fumé

Plats :

Filet de rouget fonio mijoté aux feuilles
Bavette marinée et ses accompagnements façon « tupu »
Feijoada gombos confits et bananes plantains

Desserts :

Pana cotta hibiscus huile d’olive
Poire confit, pain de maïs, crème d’avocat crumble akpi
Ganache chocolat poivre de Penja, fruits frais et coulis de fruits

La semaine de la cuisine africaine a été initiée conjointement par les services de coordination exécutifs, le Groupe Afrique et le Restaurant de l’UNESCO. L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, est une institution spécialisée de l’Organisation des Nations Unies, créée le 16 novembre 1945, qui a pour mission de contribuer à la construction d’une culture de la paix, à l’éradication de la pauvreté, au développement durable et au dialogue interculturel à travers l’éducation, les sciences, la communication et l’information. Les fonds collectés dans le cadre de cette opération permettront de financer des actions liées à l’Afrique et à la restauration.

Verdict : c’était bon, enrichissant et complètement inédit. Que vous connaissiez ou non la cuisine africaine, je ne peux que vous recommander chaudement de réserver une table à l’occasion de cet événement, pour au moins trois bonnes raisons :

  • La nourriture est divine
  • Le projet est canon
  • La vue du restaurant de l’UNESCO est à couper le souffle !

 

Je remercie de nouveau l’UNESCO et le groupe Loïc Dablé pour cette invitation et cette découverte. Je crois que nous reparlerons bien assez tôt de cuisine africaine par ici…

Restaurant du Musée Dapper
35 bis Rue Paul Valéry, 75116 Paris

Cuisine Africaine

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

2 Comments

  • Reply D'encre et de sel

    … tu m’as donné tellement faim…
    Je pense que la cuisine africaine est une des plus méconnues et d’après le menu que tu nous présentes, c’est bien dommage!!! Tout avait l’air délicieux 😉

    13 mai 2016 at 15 h 44 min
    • Reply Anaïs

      Hahaha mais j’avais faim rien qu’en relisant mon propre article ! Si tu es sur Paris l’événement commence aujourd’hui jusqu’au 27 ! Merci pour ton commentaire 🙂

      23 mai 2016 at 18 h 58 min

    Laisser un commentaire