Carnet d'adresses

Un thé à Paris : l’Hôtel Daniel

Hotel Daniel Paris thé luxe

Hôtel Daniel Paris

Samedi dernier, j’ai emmené ma maman prendre le thé dans un endroit un peu secret, bien à l’abri des regards et de l’agitation parisienne : l’Hôtel Daniel.

Situé à dans une petite rue calme à deux pas des Champs-Élysées et de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, il est conçu comme une demeure particulière intime et feutrée. Je vous laisse la surprise une fois la porte poussée : nous sommes en Chine ! Hotel Daniel Paris thé luxe

Avec son papier peint aux motifs chinois fait à la main sur mesure, rien que le vestibule est une invitation au départ immédiat pour un voyage exotique. Dans le salon de thé se côtoient des meubles de bois précieux, des canapés moelleux, des soieries d’Orient, des tapis du Kazakhstan et des plateaux en argent turcs, le tout dans une dominante de couleur verte, couleur de prédilection de l’hôtel. En fait, l’endroit a été décoré par Tarfa Salam, une décoratrice britannique qui a délibérément choisi le style français du XVIII° siècle dans l’esprit des chinoiseries.

Ahhhh, mais voilà de quoi nous allons parler avant de passer à table ! Installez-vous confortablement sur les coussins en velours, je vais vous raconter un curieux penchant très européen : il était une fois, l’Orientalisme… Hôtel Daniel Paris 

Indéfinissable et multiple, il ne s’agit ni d’une école ni d’un style, mais bien d’un fantasme tenace qui a envahi les esprits avant même les explorations de Marco Polo. Étalé sur des époques différentes, ce courant littéraire et artistique a réuni des dramaturges, des peintres, des écrivains et des artistes que tout opposait, avec pour seul point commun le goût de l’évasion. Hôtel Daniel Paris

Historiquement, tout a commencé au XVIIème siècle : l’orientalisme était à ce moment là une discipline scientifique encadrée par l’État, qui avait besoin de spécialistes pour déchiffrer des textes syriaques et arabes. Rapidement, le mouvement rejoint l’humanisme de la Renaissance, au même titre que les études greco-romaines.

Les premiers orientalistes français se retrouvent sous la protection exclusive du Roi, qui leur ouvre à cet effet la royale bibliothèque, un genre de boîte de nuit pour scientifiques qui s’en donnent à coeur joie pour élaborer des notices de lectures, des dictionnaires, des règles de grammaire… Pour guerroyer comme il se doit et faire du commerce, l’État se retrouve à un moment donné dans l’obligation pragmatique de connaître l’Orient : raison de plus pour former des orientalistes – appelés « Levantins » – que l’on envoie porter des sarouels pour converser avec les autorités locales.

Humanistes érudits, les orientalistes influencent considérablement l’art européen : la surabondance de récits de voyages et l’accès tardifs aux grands auteurs orientaux deviennent une véritable source d’inspiration. Séduits, La Fontaine place un lion dans ses fables, Galland traduit les Mille et une Nuits, Molière écrit Mamamouchi, Racine créé Bajazet et Mozart trouve les premières notes de l’Enlèvement au sérail. C’est ainsi que d’une sobre et sérieuse démarche savante naît une passion dévorante pour l’ailleurs, et que s’élargit considérablement l’imaginaire européen. Hôtel Daniel Paris

En 1829, Victor Hugo déclare dans sa préface des « Orientales » que l’Orient devient « pour les intelligences autant que pour les imaginations, une sorte de préoccupation générale ». Ce qui est plutôt drôle, c’est que la plupart de ces artistes ne traversèrent jamais la Méditerranée.

En fait, chacun y trouvait son utilité : pour Ingres par exemple, c’était surtout un cadre idéal pour peindre des corps nus de femmes alanguies partout. Dans les sous-genres de l’orientalisme, notons la mode des chinoiseries, lancée en même temps que le mouvement du rococo des années 1730. Outre les artisans qui essayaient depuis la Renaissance de s’approprier les techniques chinoises de la porcelaine (sans grand résultalt), les peintres romantiques et libertins s’y intéressèrent particulièrement, comme Alma Tadema, Fragonard et Boucher. Le Jardin Chinois, peint par ce dernier en 1742, ne nous apprend pas grand chose sur la Chine (« ils boivent du thé ? ils s’éventent ? ») mais témoigne du regard que portait l’artiste sur ce pays.

Plus globalement, il est le témoin d’une Europe idéalisant une autre culture (« regardez, ils portent des chapeaux pointus ! »), et d’une vision imaginaire de la Chine faite de repères culturels européens, et en l’occurrence français (« … et ils mangent du saucisson »). Aujourd’hui encore, on voit à quel point chez Matisse, Kandinsky, Klee ou encore Macke, le voyage en Orient a profondément marqué leur démarche esthétique et a souvent été le point de départ de leur quête moderniste. Hôtel Daniel Paris

Hotel Daniel Paris thé luxe

Allez, j’entends vos estomacs qui gargouillent et je sens d’ici l’odeur des scones chauds. Passons à table ! L’Hôtel Daniel propose différentes formules pour le thé, notamment le « Tea time Daniel », à 28€ : au menu, une sélection de mini sandwichs, des scones accompagnés de clotted cream et confitures artisanales, une pâtisserie au choix de « La Pâtisserie des rêves », et une boisson chaude (thé, café ou chocolat chaud).

Que dire, si ce n’est que tout est aussi beau que bon ? Les scones sont dorés, tièdes et moelleux, le thé est délicieux, les confitures divines et l’endroit, absolument superbe. Ajoutez à cela la tranquillité des lieux et la gentillesse prévenante du personnel, et honnêtement vous n’êtes pas bien loin du paradis. Hôtel Daniel Paris

Hotel Daniel Paris thé luxe

Que vous soyez amateurs d’art, d’histoire ou beaux endroits, ou plus prosaïquement un voyageur curieux, gastronome ou amoureux, voici un lieu fait pour vous. Résolument différent des autres, l’endroit est idéal pour (re)découvrir Paris, ou tout simplement se réfugier quelques heures dans un espace temps aussi exotique que sophistiqué. Romantique et cosmopolite, l’invitation au voyage et à la tranquillité est permanente.

Loin des diktats du design et du minimalisme ambiant, c’est un véritable hôtel de charme – qui fait d’ailleurs partie des Relais & Châteaux – et dans lequel je serai très bientôt de retour. Je compte y emmener mon meilleur ami, qui se marie bientôt, fêter son enterrement de vie de garçon ! Une précision cependant : pensez à réserver, car l’endroit est intime et bien souvent complet. Forcément… Hôtel Daniel Pari

Hôtel Daniel
8 Rue Frédéric Bastiat, 75008 Paris
01 42 56 17 00

Hotel Daniel Paris thé luxe

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

No Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.