Art de vivre Pêle-mêles

Pêle-Mêle n°24

Depuis que mon partner in crime est revenu de ses pérégrinations autour du monde, nous avons pu de façon complètement saine et naturelle reprendre nos bonnes vieilles habitudes, instaurées lors de notre colocation : manger, faire des listes, acheter des choses et se moquer d’autrui.

☞ Nous avons ouvert le bal avec un brunch absolument indécent dimanche dernier au Paris London. De toutes façons, l’affaire fut entendue dès que mon amie eut justifié le choix de l’endroit de façon honnête et efficace « ça m’avait l’air bon et copieux« . N’est-ce pas tout ce que l’on demande à un brunch ?

Processed with VSCOcam with a5 preset

Le service est sympa, la salle chouette, le brunch impossible à finir et le prix un tantinet élevé : 24€. En même temps, les produits sont de première fraicheur et ils servent du Mariage Frères (j’ai même pu demander du rab’ d’eau chaude plusieurs fois d’affilée, et c’est suffisamment rare pour être précisé). Ce n’est pas donné, mais on en a pour son argent.
En vrai, l’autre raison d’avoir choisi cet endroit était sa proximité avec la Pinacothèque… Mais après avoir passé trois heures à table et englouti notre poids en pain perdu, il a été compliqué d’aller voir Klimt. On s’est donc rabattues sur le Jardin du Luxembourg, pour se prélasser sur les chaises longues au soleil…

Paris London
16 Place de la Madeleine
75008 Paris

☞ Des fleurs, des fleurs… et des fleurs. Dehors, chez moi, partout !fleurs anthropophagie fleurs anthropophagie Berlin City Guide DSC01244 DSC00649
☞ De nouveaux tableaux fraîchement encadrés à accrocher aux murs.

DSC01142

DSC01145

☞ Une très chouette découverte : le restaurant « Le Bo Vin ». Tenue par un boucher de père en fils, c’est un restaurant spécialisé dans la viande (très) haut de gamme. Qu’on se le dise : je ne suis pas particulièrement friande de viande, car je lui préfère bien souvent les légumes, alors quand j’en mange j’aime autant qu’elle soit excellente. Ben là, je n’ai jamais mangé de ma vie un tournedos aussi fondant. Désolée Mamie, je raffole de ton rôti de boeuf toujours aussi réussi, mais ici c’est carrément inégalable. Leur carte de vins est super intéressante aussi, et j’y ai découvert un Côtes du Rhône de bon aloi : puissant, tanique, râpeux, un brin animal et aux notes incongrues de châtaigne, enfin parfait pour un tournedos rossini dans une effervescence amoureuse.  Notre cuvée était de 2013, impossible de la trouver sur internet mais la 2011 est sur Gault&Millau.

bo vin paris

De fait, je vous recommande chaudement cette adresse qui est un vrai coup de coeur. Info pas futile : en plus d’être top, elle est abordable. Pour une entrée à deux, un plat, un café, une bouteille et des desserts, on en a eu pour la bagatelle de 50€… Plutôt cool non ? Si vous y allez, dites bonjour de ma part !

Le Bo Vin
340 rue Saint-Jacques
75005 Paris
01 43 26 35 07

☞ De nouvelles cartes trouvées au Musée des Lettres et Manuscrits pour faire des blagues littéraires

DSC01044

 

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

4 Comments

  • Reply lisa

    Ta manière d’écrire me fascine !

    Nous aimons les mêmes choses ! :))

    4 mars 2015 at 11 h 55 min
  • Reply Aurélie - Just a Fluffy Day

    Oh ça fait tellement longtemps que je n’ai pas bruncher

    4 mars 2015 at 21 h 18 min
  • Reply Eliness

    Ces cartes postales sont du pur génie, j’ai pouffé de rire face à ces jeux de mots pourris dont je suis friande 🙂
    Ton post me donne envie d’embellir mon salon de fleurs fraichement coupées, et de sortir un peu plus à la quête de nouvelles tables où manger ! Merci de m’inspirer ainsi 🙂

    7 mars 2015 at 8 h 58 min
  • Reply argone

    merci pour ces bonnes adresses, les photos font super envie !!! 🙂

    11 mars 2015 at 8 h 32 min
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.