Art de vivre Pêle-mêles

Pêle mêle n°34

  • 50 nuances de bleu vert

Lorsque nous avons aménagé dans notre appartement il y a bientôt trois ans, nous avons peint un mur de notre chambre avec un fond de couleur trouvé chez mes parents. Entre les travaux et nos jobs respectifs, on n’avait pas vraiment le temps de s’en préoccuper beaucoup plus ! Aujourd’hui, je ne peux plus voir en peinture (tintintin !) ce mur et cette couleur, alors c’était l’occasion de se pencher sérieusement sur le sujet. Après moult délibérations et constructions méthodiques d’argumentaires solides à l’attention de la voix de la censure et de ses goûts parfois diamétralement opposés aux miens (ce qui, dans un appartement de 30m2, peut parfois poser souci), nous avons tranché : ce sera bleu-vert ! Alors, « tranché », certes pas de façon très nette puisqu’il s’agit comme son nom le suggère d’une couleur à mi-chemin, mais voilà, c’est fait. Nous avons jeté notre dévolu sur la teinte « Scarabée » chez Castorama, et depuis je pin à tout va des idées de décoration et de nuanciers avant de me mettre au travail. Une chose est sûre, il va me falloir des draps safran comme ceux-là, ou fleuris comme ceux-ci

  • Mariage frères collection Noël

Les présentations des nouvelles collections de Mariage Frères ont toujours le don de me mettre en joie, et surtout celle de cet hiver puisqu’elle avait lieu dans le nouveau salon de thé Rue Cler !

Mariage frères noël 2017

Mon coup de coeur va au noël nouveau, un thé vert festif étoilé d’or et d’argent thé vert au parfum velouté, épicé et fruité offre dans la tasse toute sa magie enchanteresse. Comme les autres thés de noël de la marque, il contient des petites étoiles dorées et argentées…

J’ai également adoré la théière Love story, qui associe le verre soufflé à la porcelaine fine dans un fascinant jeu de matières et de lumières. De fabrication française, chaque pièce est numérotée : voilà une idée pour un très très beau cadeau de Noël…

Mariage frères noël 2017

  • La barakafood de Foodchéri

FoochériJ’ai reçu l’autre jour un super déjeuner de la part de Foodchéri : cela tombait bien, je ne m’étais rien préparé et j’étais à court d’idées pour sortir m’acheter quelque chose. En plus, du 22 septembre au 23 octobre, FoodChéri propose un grand jeu concours en collaboration avec 15 partenaires : à la clé, plus de 50 000€ de cadeaux ! Bon, je n’ai jamais eu beaucoup de veine en la matière et j’ai « seulement » gagné un dessert (mais quand je repense à la délicieuse tartelette au caramel que j’ai dégusté, je me dis que c’est vraiment bien tombé !), mais sachez que vous pouvez remporter un Aller retour à New York pour 2 personnes avec MARCO VASCO, un pass annuel aux 18 CMG Sports Club, un an de presse avec LeKiosque, 5 cartes illimitées FoodChéri et 6000 autres lots auprès des partenaires de FoodChéri pour l’opération : Solendro, BAPBAP, Drivy, Sejourning, Balibart, La Pelucherie, LaThéBox, Kitchen Trotter, Wooop, Les raffineurs, Jimini’s, Explorer Cocktail, MARCO VASCO, CMG, LeKiosk… Ça laisse rêveur, non ?

  • De nouvelles lunettes

Avec mon travail, je passe en moyenne 8 heures par jour devant deux écrans d’ordinateur. Quand je rajoute le temps passé sur mon téléphone et sur mon ordinateur portable à la maison, je me dis qu’il est temps de faire quelque chose. Je me suis laissée tenter par une paire de lunettes Epolette sur L’Usine à Lunettes (souvenez-vous, là où j’avais trouvé ma super paire bleue !) qui ne sont pas à ma vue mais protège mes yeux des écrans. Je les reçois bientôt, j’ai hâte de les essayer ! En attendant, si vous souhaitez tester vous avez une réduction intéressante de 15% avec le code « epolette », valable uniquement sur les epolette jusqu’au 09 octobre inclus. Je vous en reparle bientôt…

  • Louise Attaque

Techniquement, mon tout premier concert ça a été Henri Dès (pour toujours dans mon coeur), mais mon vrai concert de grande – du moins le premier auquel je suis allée sans chaperon – c’était Louise Attaque, il y a plus de dix ans maintenant. La semaine dernière, ils passaient en concert à l’Olympia, et les revoir toutes ces années plus tard m’a vraiment émue. Alors certes, ils n’ont pas une prestance scénique renversante et on peinant à comprendre ce que marmonnait Gaëtan Roussel entre deux chansons, mais le revoir derrière le micro avec ses acolytes sur fond de violon, c’était génial ! J’ai d’ores et déjà prévu un prochain concert nostalgique puisque Matmatah passe également à l’Olympia en mars 2017… Affaire à suivre !

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

No Comments

Laisser un commentaire