Carnet d'adresses Culture Musées

Que faire à Paris quand il fait trop chaud ?

Après la pluie… la canicule ! Ces derniers jours la grisaille et l’humidité automnale ont laissé place à un soleil de plomb et des températures frôlant le grand n’importe quoi. Moi qui vous suggérais quoi faire en cas d’ennui et / ou de pluies torrentielles,  voici de nouvelles idées pour vous ébattre gaiement au sein de la capitale sans périr sous la chaleur estivale.

☞ Boire au goulot. Quelques jours plus tôt était inaugurée la première fontaine publique… d’eau pétillante ! Gratuites et accessibles à tous, ce sont maintenant cinq fontaines qui en distribuent à travers la capitale, notamment au Jardin de Reuilly (12ème arrdt), aux Jardins d’Eole (18ème arrdt), au parc André Citroën (15ème arrdt), au siège d‘Eau de Paris (13ème arrdt) et plus récemment sur les nouvelles berges de Seine (7ème arrdt). Pour comprendre comment ça marche et où seront les prochaines ouvertures, rendez-vous sur le site de Paris.fr . 

☞ Trouver un endroit frais, comme un musée, et se l’accaparer. Je vous conseille en ce moment le Pavillon de l’Arsenal, pour 3 bonnes raisons  : 

– C’est super intéressant (et frais) :  Le Pavillon de l’Arsenal c’est en fait le Centre d’information, de documentation et d’exposition d’Urbanisme et d’Architecture de Paris et de la métropole parisienne : vous l’avez compris, ça parle d’aménagement de la ville et de questions urbaines d’actualité. Là où c’est très intéressant, c’est que le Pavillon  tente d’expliquer de façon très juste et documentée l’architecture de Paris et son histoire à travers les siècles, mais aborde également les perspectives d’évolution urbaines de Paris avec lucidité et à grands renforts d’outils ludiques et technologiques.

Il y a plein de trucs à apprendre (au frais) : en plus d’une exposition permanente de 800m2 consacrée à l’histoire et au devenir de la métropole parisienne, le Pavillon accueille trois grandes expositions temporaires par an sur un thème particulier, ainsi qu’une galerie d’actualité et d’autres expositions consacrées à l’architecture française de façon générale et internationale.

Il y a plein de trucs cools à faire (toujours au frais) : on peut apprendre le Street Golf (ça se passe le 26 juillet !), participer à un after work organisé par le collectif « Le 19ème trou », assister à tout un tas de conférences ou encore jouer au ping-pong tout en essayant de localiser son appart via Google Map sur un écran numérique géant (37m2 !). Chouette, non ?

Pavillon de l’Arsenal

21, boulevard Morland

75004 Paris

☞ Autant d’efforts et de réflexion, ça mérite une récompense. Ça tombe bien, en sortant du Pavillon, vous tombez sur un petit bistrot qui propose des glaces de la Maison Berthillon : qu’est ce qui vous tente le plus, un granité au marc de champagne ou une glace à l’Earl Grey ? Si vous avez la flemme de vous traîner jusqu’à la maison mère, jetez un coup d’oeil à la liste des revendeurs, il y en a peut-être un près de vous. 

☞ Il fait encore trop chaud pour rentrer chez vous et vous êtes abrutis de chaleur ? Réfugiez-vous dans les sites les plus frais de la capitale (chambres froides mises à part) : les édifices religieux !  Vous pourrez concilier flânerie et culture à l’ombre, et vu que Paris regorge d’églises très bien conservées, il y a de quoi occuper tout votre été. Si vous ne souhaitez pas vous lancer dans un pélerinage, contentez-vous des trois classiques : Notre Dame de Paris, la Basilique du Sacré Cœur et la Sainte Chapelle

☞ Si ça se trouve, j’ai tout faux, et votre seule quête est d’obtenir un bronzage parfait après avoir paressé au soleil de longues heures durant, faisant fi de toute culture, ignorant superbement les monuments historiques et boudant les musées. Je peux comprendre : auquel cas, filez à la piscine Joséphine Baker profiter de son fabuleux solarium ou piquez une tête à la piscine Pailleron pour ensuite vous rouler dans l’herbe de sa chic pelouse. Si vous avez oublié votre maillot de bain, contentez-vous d’emmener votre paréo au Jardins du Luxembourg, au parc Montsouris ou au Bois de Vincennes, bien plus calmes !

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

No Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.