Art de vivre

Dans ma salle de bain – Mes produits préférés

L’autre jour je rangeais ma salle de bains (ma vie est tellement palpitante !), et force est de constater que j’ai accumulé pas mal de produits ces dernières années. J’ai malgré tout mes préférences, et je ne vais donc pas vous dévoiler mon entière collection mais plutôt mes petits produits favoris au quotidien. Voilà qui nous change des musées et des restaurants !

Visage

J’ai une peau assez casse pied, qui rougit pour un rien et s’assèche comme une folle dès qu’elle se sent dépassée par les événements. Un vrai bonheur… Alors forcément, tout ce que je mets dessus est soumis à un strict contrôle pour ne pas finir bouffie.

En ce moment, j’utilise une huile démaquillante ainsi qu’une eau micellaire de Nuxe que j’aime beaucoup : j’ai la peau nette, propre et aucune irritation à signaler. 

J’ai ramené cette huile démaquillante DLC du japon, ainsi que le gommage Hello Kitty (forcément…). En toute honnêteté, j’ai acheté ces deux produits uniquement pour le packaging, et au-delà de leur plus value décorative je les trouve super agréables à utiliser et tout aussi efficaces.

Dans ma valise se trouvait également une petite brosse toute douce pour bien me nettoyer le visage. Je l’avais surtout prise parce que je la trouvais mignonne avec ses petits motifs coquillage, et puis en fait je l’utilise tout le temps : ça n’a vraiment rien à voir avec un nettoyage à la main ! Petit bonus non négligeable et qui me fait bien rire (il m’en faut si peu) : j’ai l’impression de me raser.

J’ai testé un bon paquet de crèmes, et j’adore la gamme Sisley, qui ne sont pas trop grasses et que je conserve au frigo pour le côté « frais » en les appliquant le matin. Et puis j’ai découvert au Portugal une crème à l’amande faite à la main, l’antithèse d’un produit Sisley : boîte en plastique cheap, emballage en papier, date de péremption tamponnée, le prix d’une paille… Et super efficace. Quand j’ai la peau qui tiraille, je l’applique en couche épaisse avant de me coucher et au réveil elle est toute hydratée et rebondie. Je désespère de n’en avoir plus qu’un seul pot rempli…

Cheveux

Mon duo gagnant : une brosse tangle teezer, ça a été une révélation pour démêler mes cheveux qui deviennent assez longs, et des produits Christophe Robin. J’adore leur crème lavante que je trouve super agréable à utiliser. Ca mousse un tout petit peu et c’est super facile à répartir. Lectrices aux longues crinières, vous savez à quel point c’est important ! J’alterne avec le shampoing pour cheveux blonds de Klorane à la camomille.

J’ai aussi une huile à la noix de coco ramenée de Thaïlande ainsi que de l’huile d’argan pour les pointes. Pour les mains, j’aime beaucoup les crèmes portugaises de Claus Porto et Benamor. Cette gamme « Gordissimo » sent la poudre de riz et laisse un fini velouté non collant, c’est vraiment appréciable quand j’en mets avant de dormir ou dans le métro.

Corps

J’adore l’huile sèche sublimante du Petit Marseillais. Elle ne laisse pas de trace grasse sur mes draps et l’odeur solaire est à tomber – elle me rappelle celle de la crème solaire nuxe que je mettais en guise de parfum ! Un super rapport qualité prix.

Pour baigner dans l’huile, j’aime aussi beaucoup celles que j’ai ramené de chez Boots (je dévalise toujours toute la boutique quand je suis en Asie), à la fleur d’oranger et à la noix de coco / amande. L’odeur est divine et ça coûte un rouble.

Le lait fluide de Nuxe est pas mal aussi, pas tant en terme d’hydratation mais plutôt pour le rendu satiné et l’odeur fraiche et gourmande.

En parlant d’odeur, j’aime aussi beaucoup celle du Mimosa que j’ai acheté en lotion lactée pour les mains et en brume chez And Other Stories. A mettre en sortant de la douche, ça laisse un agréable sillage !

J’ai un goût très prononcé pour le parfum qui émane de tous les produits à base de camphre et de mantol. Je suis une grande utilisatrice du baume du tigre, que j’accumule dans toutes les versions possibles. Pour soulager une migraine, un nez pris ou des douleurs menstruelles, je ne connais rien de plus efficace. La version en stick marche à merveille après une séance de sport intensive, ou pour une épaule endolorie après une position peu adaptée derrière son écran. 

Je ne mets plus de déo depuis plusieurs mois, par goût personnel : je n’aime pas du tout la sensation des billes ou des vaporisateurs sur l’aisselle. J’ai tenté la pierre d’alun, sans être totalement convaincue. Et puis comme d’habitude j’ai trouvé mon bonheur chez Boots en Thaïlande avec ces déodorants en poudre.

Make Up

J’en ai beaucoup, et j’en mets paradoxalement assez peu. Quelques années plus tôt, je ne sortais pas sans le minimum : fond de teint et mascara. J’avais beaucoup de mal à supporter mon visage nu – surtout mes yeux – et je ne me sentais « moi même » qu’avec mon masque. Quand j’en ai eu marre de ne plus supporter mon reflet dans le miroir sans maquillage, j’ai décidé de prendre le contre pied, et j’ai totalement arrêté de me maquiller du jour au lendemain. Les premiers jours ont été vraiment difficiles, je marchais la tête basse, et puis quel soulagement de pouvoir me frotter les yeux en toute décontraction ! Depuis, je ne me maquille que si j’en ai vraiment l’envie, et le temps, soit environ deux à trois fois par semaine.

Le maquillage que j’utilise le plus – et que j’accumule – est le rouge à lèvres.

De gauche à droite, un Chubby stick de Clinique en fin de vie, un liquid lipstick lie de vin inamovible de NYX, un gloss chair de Guerlain, un gloss rose de Givenchy, un gloss gris mais transparent sur lèvres de Dior et un liquid lipstick de Sephora dans une teinte rouge vibrante très belle.

Un vieux rose de Calvin Klein, un nude épicé de Sleek, un bordeau / prune d’Yves Saint Laurant, un beige irisé aux sous teints miellés Chanel, un vieux rose crème Chanel et un rouge mat coquelicot Chanel.

Ces gloss Dior sont super pratiques à trimballer dans son sac à main, et ne bougent pas de la journée. En revanche, mieux vaut ne pas avoir les cheveux détachés !

Mon baume à lèvres préféré est celui-ci, ramené de Thaïlande, à la cire d’abeille, huile de coco et de sésame. Raffinement thaïlandais oblige, il est livré dans une petite boîte tressée.

Pour un make up big badaboom super rapide à réaliser, j’adore ce liner bleu électrique de Nyx. Il s’applique vraiment facilement, tient toute la journée et ne coûte trois fois rien.

Ce mascara Gucci n’est clairement pas le meilleur que j’ai pu avoir, mais au quotidien il n’est pas désagréable. J’ai la chance d’avoir de très longs cils, donc je n’ai pas besoin d’une promesse de volume époustouflante. La petite palette vient de chez NYX, les tons chauds vont très bien avec des yeux bleus et sont faciles à appliquer au doigt (je n’utilise jamais de pinceaux !).

J’ai fait une razzia chez & Other Stories, et j’étais tellement satisfaite de leur make up que je les utilise assez régulièrement ; l’ombre à paupière s’étale merveilleusement bien et le blush crème est délicieusement pailletté. Avec le retour des beaux jours, c’est parfait !

En hiver je mets Orgasm de Nars, et au retour du printemps j’aime beaucoup ce très, très vieux blush de chez l’Oréal, en teinte « Papaye ». J’ai également un blush super joli de chez Paul & Joe Sisters, avec une houpette ravissante, mais il est tellement pigmenté que je l’utilise avec parcimonie pour ne pas ressembler à une poupée russe.

Je ne mets plus du tout de fond de teint, sauf grosse rougeur ou bouton indélicat à cacher. Une maquilleuse m’a appris il y a quelques années que j’avais un sous ton de peau jaune (ce que je n’avais jamais réalisé), et que les produits asiatiques devraient donc tout à fait me convenir. J’ai écouté son conseil et je ne prends plus que des teintes chaudes. J’ai trouvé ce fond de teint dans une parfumerie à Bangkok, un air cushion très sympa à utiliser… au packaging irrésistible.

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

1 Comment

  • Reply Lisa

    J’ai adoré lire cet article !!!!! Moi aussi j’ai le blush de Nars Orgasme, c’est mon préféré de tous ! Ca à l’air d’être bien la Thailande, pour trouver des produits de beauté sympa !

    6 septembre 2017 at 21 h 42 min
  • Laisser un commentaire