Japon Voyages

Une semaine à Tokyo – Notre appartement à Akasaka

Après l’Hôtel Hanare à Yanaka, direction le centre de Tokyo, à Akasaka. Louer un appartement, même pour quelques jours, c’est le bonheur de pouvoir prendre son petit déjeuner chez soi. J’ai horreur de devoir m’habiller pour manger le matin : je préfère paresser en pyjama… Un bon thé genmaicha au riz grillé, quelques patisseries achetées la veille.

Nous avions choisi cet appartement sur Airbnb pour sa localisation, son prix raisonnable et – pour être honnête – sa décoration prometteuse. Il est idéalement situé et très facile d’accès, car littéralement au dessus de la sortie N°7 de la station d’Akasaka. Sa localisation ne le rend pas particulièrement bruyant pour autant : allez-y les yeux fermés !

Comme chaque fois que nous avons choisi ce type d’hébergement au Japon, tout s’est déroulé avec la minutie d’un horloger suisse. On y trouve chaque fois un cadenas nous attendant pile à l’endroit indiqué, à ouvrir grâce au code dûment reçu la veille par notre hôte… Il suffit de claquer la porte en partant. La propriétaire a été super compréhensive et nous a laissé entrer dans les lieux bien plus tôt que prévu, car nous n’avions pas envie de nous trimballer nos valises. Dernier point bonus : la terrasse accessible sur le toit de l’immeuble avec quelques fauteuils, tellement agréable pour y profiter des premiers rayons de soleil !

L’appartement en soi est très beau et carrément immense (surtout comparé aux standards japonais). Et surtout… quel plaisir d’avoir une baignoire après une journée à arpenter Tokyo !

Dans les alentours d’Akasaka, je recommanderai néanmoins :

  • CoCo : une chaîne bien connue des japonais pour leur curry. C’est bon, efficace et épicé : j’ai bien aimé celui aux crevettes frites ( =ebi furai).
  • Gyoza IT : un poil cher, néanmoins les gyozas à la coriandre étaient délicieux. Je suis moins fan de leur gratin avocat / gyozas (je cherche encore l’intérêt de ce plat ?) mais l’ambiance est chouette et le service adorable.

Previous Post

Dans le même genre :

No Comments

Laisser un commentaire