Art de vivre

Rencontre avec… Shop at the museum

Shop at the Museum Anthropophagie

Shop museum

Il y a quelques jours en sortant de l’exposition Fragonard du Musée Luxembourg, je me suis arrêtée un instant pour mon péché mignon : la boutique du musée. Shop museum

Je les adore, pas vous ? Depuis maintenant plusieurs années, ces espaces vente des lieux culturels on beaucoup changé : finis, les puzzles ringards (désolée Maman, je sais à quel point ils sont chers à ton coeur), magnets has-been et autres stylos bic de mauvais goût.

En fait, ce ne sont plus des endroits réservés seulement aux touristes en quête effrénée d’un gadget souvenir, mais désormais ouverts à la clientèle locale, donc en l’occurrence des parisiens à l’affut de petits objets originaux ou décalés, voir même de très belles pièces de design.

Certains conservateurs sont très réticents à l’idée de décliner des œuvres d’art en mug ou en torchon. Ils n’aiment pas ce qu’ils considèrent comme de la dérision. Mais le public, lui, réclame autre chose que des cartes postales, des parapluies ou des reproductions sous forme de puzzles. Petit à petit, les choses évoluent…

Pascal Brun d’Arre, une artiste indépendante à l’origine des créations les plus vendues dans les musées.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela évolue pour de bon : avez-vous vus ces jocondes fluos, le plateau « Lobster » de Koons ou encore les porte monnaie « Dame à la licorne » ? Aujourd’hui, il est même devenu fréquent pour certaines institutions de commander à des designers des séries limitées et des produits dérivés qui deviennent littéralement ­collectors à l’occasion d’une exposition phare.

Shop Museum Shop at the museum Anthropophagie

Partant de ce postulat, Virginie Martin-Robin a eu la bonne idée de se pencher sur la version numérique de ces boutiques : face à leur activité encore très peu développée, elle a créé en décembre 2014 le portail  » Shop at the Museum « .

Consultante et experte en e-commerce et réseaux sociaux, Virginie Martin-Robin se décrit comme « un pur produit from Switzerland, addict aux trésors des boutiques des Musées, Tea passionate et Littérature Women forever. » En lisant cela, je n’avais qu’une envie : la rencontrer ! Et c’est très gentiment qu’elle a accepté de me recevoir autour d’une tasse de thé fumante – forcément – pour me raconter la belle aventure qu’est son projet.

Sur le même modèle qu’Amazon ou Rue du Commerce, Shop at The Museum est un véritable marketplace des boutiques en ligne des plus prestigieux musées internationaux : le LACMA, la National Gallery, le Château de Versailles, Guggenheim, le Louvre, la Galerie Saatchi, le MOMA…

La sélection, entièrement faite par Virginie-Martin Robin elle même, recense plus de 250 objets singuliers issus de plus de 30 musées. Je vous laisse imaginer le travail ! Le site ambitionne d’enrichir chaque mois sa sélection avec un choix plus important de musées et mettre ainsi en avant les artistes qui conçoivent ces objets, notamment à travers son blog.

« A force de chercher des idées originales de cadeaux sur le net, je me suis rendue compte que souvent ce sont les e-shops des Musées ou des Galeries d’art qui me proposent le plus beau choix d’objets singuliers, fun et arty. Mais pour autant, la recherche était longue et fastidieuse ». Et oui, car si les musées passent tous de plus en plus sous les bans du sacro-saint digital et de la réalité augmentée, ce sont surtout les parcours visiteurs qui en bénéficient. Les boutiques, elles, sont un peu à la traîne : une exception française ?

En tous cas, le scénario n’est pas le même dans les pays anglo-saxons, où les boutiques sont prises à part entière dans l’identité numérique des institutions culturelles. Face à ce constat mitigé, Virginie Martin-Robin a eu envie de rassembler tous ces e-shops dans un guide shopping on-line. L’objectif : en faire à terme une véritable place de marché, c’est-à-dire ne plus renvoyer qu’aux e-shops, mais bel et bien vendre directement. Je ne sais pas pour vous, mais avec la sélection proposée, cette idée me plaît beaucoup… shop museum

Mais alors concrètement comment ça fonctionne ? En fait, le site propose aujourd’hui deux modalités d’achat, précisées sur chaque fiche produit : soit l’achat est effectué directement sur le site Shop at the Museum et est expédié par l’équipe – c’est le principe de la market-place – soit l’achat est effectué sur l’e-shop du musée via un lien de redirection depuis la fiche produit. Simple comme bonjour ! Shop museum

Depuis le 10 septembre 2015, Shop at The Museum a fait peau neuve, et de nouvelles fonctionnalités de navigation ont été ajoutées : il est désormais possible de chercher des objets par artiste (par exemple, si vous collectionnez tout ce qui se rapporte à Basquiat) ou par designer / illustrateur. Pour chaque page, il est maintenant possible de faire une requête en indiquant le type de produit, l’artiste et la fourchette de prix souhaitée. En somme, l’outil idéal pour vos futurs cadeaux de Noël… ou bien ceux de mon anniversaire, qui approche à grands pas (25 ans tout de même…) !

A ce propos, voici ma sélection sur le site (et Dieu sait comme j’ai dû me réfréner) :

Shop Museum Mondri vase inspiré par l'artiste Mondrian, Design Frank Kerdil Arteum

Mondri Vase – Arteum

Ah, ce vase… c’est le premier objet sur lequel j’ai flashé sur le site. Depuis, impossible de me l’ôter de l’esprit : avouez qu’il en jette, non ? (au cas où, je le répète, j’ai bientôt 25 ans ! Je dis ça comme ça…) Shop Museum

Un parapluie historique, j’adore l’idée d’être scrutée par ces mines graves ! Un carnet pop et décalé, un thé (oui, on ne se refait pas) de ceylan inspiré par le bassin aux nymphéas de Monet.

Un mug en clair-obscur, une bougie géniale qui sent la tomate et le basilic, et un coussin sur lequel il a l’air compliqué de s’asseoir mais qui ajoute indéniablement une touche sympa à un salon fadasse. Shop museum

En me réchauffant auprès de ma tasse de chaï, j’ai découvert une experte du web autodidacte aussi passionnée que passionnante. En effet, sa spécialisation première est internet, et plus particulièrement l’e-commerce : en plus de conseiller les professionnels souhaitant se lancer sur le marché, elle a déjà créé et revendu sa première start-up, sacby.com, qui proposait des sacs de créateurs. Shop at the Museum est donc son deuxième projet, véritable mine de trouvailles pour (s’)offrir des objets à la fois beaux, décalés, tape-à-l’oeil et discrets, et surtout chargés d’histoire. En fait, un lieu curieux et généreux, totalement à l’image de sa fondatrice. Shop museum

Je vous invite vivement à faire un tour sur Shop at the Museum, dont on entendra – j’en suis persuadée – bientôt beaucoup parler, et remercie de nouveau Virginie Martin-Robin pour son temps, sa gentillesse et sa franchise. Shop museum

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

6 Comments

  • Reply Amy

    Le concept est très sympa, j’ai même eu un petit coup de coeur pour le coussin Kusama! D’ailleurs, si tu aimes les boutiques de musées et que tu viens un jour à New York, il y a en quelques une qui valent vraiment la peine, comme celle du Tenement Museum, où l’immense Moma Store à deux doigts de Broadway! Belle journée,

    Amy

    7 octobre 2015 at 13 h 16 min
    • Reply Anaïs

      Oui le concept est vraiment génial ! Le coussin Kusama est très chouette mais pas dit que mon cher et tendre en accepte un dans notre minuscule salon…
      Ah, si un jour je retourne à NY, sois assurée que je passerai ma vie dans les musées ! Et on ira boire un café ensemble 😉

      5 novembre 2015 at 11 h 46 min
  • Reply Martin-Robin

    Merci AnaÏs pour votre très bel article, et pour cette explication très claire et précise de Shop at the Museum. J’ai également passé un très bon moment en votre compagnie, à bientôt et Bravo pour votre blog. Virginie

    8 octobre 2015 at 22 h 36 min
    • Reply Anaïs

      Merci à vous Virginie pour votre temps et vos explications ! Longue vie à SATM 🙂

      5 novembre 2015 at 11 h 45 min
  • Reply Musée des lettres et des manuscrits Paris visite bonne adresse culture blog lifestyle Anthropophagie Anthropophagie Blog culture et Lifestyle Paris

    […] pas pu résister en sortant de l’exposition à jeter un coup d’oeil à la boutique (j’ai un vrai truc avec les boutiques de musées), et j’ai eu un coup de coeur pour le livre dédié à l’exposition. Il est très […]

    14 octobre 2015 at 14 h 07 min
  • Reply Un Noël Culturel Anthropophagie Blog culture et Lifestyle Paris

    […] vous en avais déjà parlé ici, Virginie sélectionne pour vous la crème de la crème des objets vendus dans les e-boutiques de […]

    14 décembre 2015 at 14 h 09 min
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.