Art de vivre

Rencontre avec… Supreme Bon Ton – Collection Göta

supreme bon ton

Il y a quelques jours, Ella Perdereau – la fondatrice de Supreme Bon Ton – m’a très gentiment fait parvenir les visuels de sa nouvelle collection de foulards (dont je parlais déjà ici).

Intitulée Göta, elle s’inspire des minéraux sous-marins et de l’hémisphère Nord – la Suède et son canal en l’occurrence – et explore les tréfonds des océans, dans des tons faussement froids et délicieusement oniriques.
J’aime beaucoup le parti pris chez Supreme Bon Ton, qui réussit à proposer des pièces vraiment jolies sans jamais tomber dans le féminin criard ni dans la facilité.

Je lisais dans un article du Monde Diplomatique (impossible de vous retrouver le lien, navrée !) que les richesses du XXIe siècle sont dorénavant à prendre au fond des mers, et qu’il est porté un intérêt grandissant à l’exploration des substances minérales sous-marines.

Le sujet a piqué ma curiosité et je suis allée me renseigner un peu plus sur ces trésors océaniques. Vous savez quels métaux trouve-t-on dans le plancher océanique, vous ? Selon les conditions de leur formation, les minéralisations hydrothermales peuvent être riches en cuivre, en or, en argent, mais aussi en éléments plus rares tels que l’antimoine, le germanium ou encore le sélénium. Les nodules et les encroûtements sont intéressants pour leurs concentrations en nickel, en cobalt et en cuivre, ainsi qu’en platine, en titane… (source)

lookbook_web_sbt4_670 Si les industriels envisagent le potentiel minéral du fond des océans, Ella Perdereau a su en extraire la beauté pour Supreme Bon Ton, et nous livre un herbier abyssal que l’on croirait tout droit d’un Atlantide septentrional. Les aspérités des minéraux contrastent avec la douceur du coton – elle s’est associée à une manufacture lyonnaise d’exception pour réaliser ses étoffes – et les tons indigos sont empreints d’une sérénité propre aux abysses.  lookbook_web_sbt6_670Organiques, les motifs et les couleurs évoquent des émanations fumerolliennes, le volcanisme sous-marin, des poussières météoriques. Le plissé rappelle les affleurements de sulfures massifs légèrement oxydés en surface, et la couleur bleue trahit la présence de cuivre… Qui eut crû que les constats scientifiques puissent-être si poétiques ?

lookbook_web_sbt9_670 lookbook_web_sbt10_670 lookbook_web_sbt15_670

Les cotonnades GÖTA sont déclinées en 5 motifs.

Cotonnades Göta – 1,40 x 1,40m – 110 Euros

Disponible en Janvier 2015

Supreme Bon Ton

www.supremebonton.com

 

☞ A lire avec :

Un polar… polaire ! Le roman policier nordique est à son climax, et vous n’aurez que l’embarras du choix. Si vous ne souhaitez pas prendre de risques, tournez-vous vers les célèbres suédois Åke Edwardson chez Lattès et Camilla Läckberg chez Actes Sud, l’Islandais Arnaldur Indridason chez Métaillé ou encore le Norvégien Jo Nesbø chez Gallimard noir.

☞ A boire avec :

Si même avec un foulard la prose baltique vous glace le sang, faites-vous un thé brûlant : je ne suis d’ordinaire pas fan de Kusmi, mais je dois admettre que Tsarevna est très bon. Typiquement slaves – thé noir, réglisse, écorces d’orange, vanille et amande – ses épices réchauffent les plus transis et embaument ma cuisine.

C’est de bon ton ! (j’assume très moyennement ce jeu de mot final…)

kusmi tea tsarevna

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

2 Comments

  • Reply lilimoncello

    J’ai gouté ce thé à plusieurs reprises en boutique mais ce n’est pas mon favoris , j’ai une grande préférénce pour les thés vert de chez Lov’ Organic ! thé à la rose et celui au jasmin est exquis !

    19 janvier 2015 at 23 h 42 min
    • Reply admin

      Alors je suis très thé vert aussi mais je n’ai jamais goûté les Lov’Organic… Il va falloir que je corrige ça incessamment sous peu !

      12 février 2015 at 13 h 03 min

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.