Japon Voyages

Une journée à Kamakura depuis Tokyo

kamakura-tokyo-adresses

Lors de cette semaine passée à Tokyo, nous avons décidé un peu sur un coup de tête de prendre un train pour Kamakura. J’avais envie de voir la mer et de m’éloigner un peu de la mégalopole nippone. Au programme : des temples, le bruit des vagues, une glace… Et un rayon de soleil pour nous rappeler que le printemps n’est pas loin !

Pour s’y rendre, c’est très simple ; seulement 1h15 en train en prenant une ligne JR depuis Shibuya. Si vous avez le JR pass, c’est encore mieux car c’est gratuit !

Ok mais on fait quoi à Kamakura ?

Kamakura est une petite ville côtière très prisée des touristes et des japonais : il y a donc pas mal de monde. Mettez un réveil et allez-y tôt ! Bien sûr, tout peut se faire à pied. J’ai beaucoup aimé le temple bouddhiste Hasedera, qui se situe à flanc de colline, et qui offre un joli point de vue sur la baie.

En remontant la rue vers le grand Bouddha, vous trouverez juste après le temple sur le trottoir de gauche une petite échoppe de kintsubas. Ce sont des sucreries japonaises traditionnelles carrées faites à base de pâte de haricots sucrée (comme souvent !), qui en l’occurrence ressemblent un peu à des loukoums. Celles au sésame et à la citrouille sont délicieuses.

Pour le déjeuner, je vous recommande d’aller chez Kaisen Misakikô, un très bon restaurant de sushis sur tapis roulant situé au début de la rue piétonne Komachi. Il est assez couru donc en entrant vous notez votre nom et le nombre de personnes, puis vous attendez que des places se libèrent. Mais promis, cela vaut largement le coup !

La rue Komachi est la plus importante de Kamakura et grouille de petites boutiques et de restaurants. Il faut parfois jouer des coudes pour la remonter mais vous y trouverez un stand de dangos qui ne désemplit pas. Ce sont des brochettes de mochis sucrés ou salés : j’ai opté pour ceux à la fraise (le printemps arrive on a dit!) et Romain pour une version salée sauce yakitori. Juste en face, il y a un glacier qui propose un parfum matcha/patate douce !

Si après tout ça vous arrivez encore à marcher (j’ai eu du mal à assumer…) vous pouvez remonter les petites ruelles adjacentes plus charmantes les unes que les autres en essayant de repérer les derniers pruniers en fleurs.

Juste avant de reprendre le train, un arrêt dans un très chouette coffee shop : le Dandelion Chocolate Kamakura Shop (12-32 Onarimachi, Kamakura-shi, Kanagawa). Ils ont également une adresse à Tokyo !

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

No Comments

Laisser un commentaire