Culture Musées

La Garde Républicaine – Une visite inédite avec Cultival

garde republicaine cultival paris

Samedi dernier, j’étais invitée par Cultival à visiter la Garde Républicaine. Le siège de l’état-major se trouve au quartier des Célestins, dans le 4e arrondissement de Paris, et c’est précisément où je vous emmène…

La Garde républicaine est une subdivision de la Gendarmerie nationale : à ce titre, elle assure des missions d’honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de l’État comme du public. Elle est constituée d’un régiment de cavalerie, de deux régiments d’infanterie et de formations musicales. Bon, jusque là, c’est plutôt simple.

Créée en 1848 par Napoléon pour faire respecter l’octroi, elle s’appelait initialement Garde Municipale. Apolitique, elle se maintient même après la chute de l’empereur, et change de nom comme de gouvernement : garde royale, garde impériale… pour enfin devenir la Garde Républicaine. En 1849, elle est définitivement rattachée à la Gendarmerie Nationale. Ce n’est pas anodin, parce que ses missions deviennent nationales et non plus exclusivement parisiennes.

garde republicaine cultival paris

Devenir cavalier de la garde vous intéresse ? Pas de souci : il suffit juste de savoir monter à cheval (le galop 5 est requis), et d’être gendarme. Bon, et accessoirement de passer le concours… Il y a en moyenne 15 recrutements par an, bon courage ! Pour vous donner une idée, il y a aujourd’hui 500 cavaliers et un peu moins de chevaux (à peu près 411, si je ne m’abuse). Et sur tout cela, seulement 20% de femmes ! La 1ère est arrivée dans la garde en 1982 : c’est tout de même assez récent… Tout les bâtiments du quartier des célestins ont été construits entre 1880 et 1905 avant d’être rénovés, sauf le manège Battesti qui est un bâtiment classé : sa structure a tout de même été réalisée par Gustave Eiffel !

Mais revenons à nos escadrons : ces derniers sont reconnaissables selon la robe de leurs chevaux. Le 1er escadron a des chevaux alezans, le 2ème a la robe baie et le 3ème baie brun.

Ici, on voit toutes les robes, mais c’est parce que ce sont les chevaux de l’état major, et que comme tous chefs qui se respectent, ils n’en font qu’à leur guise : ils ont donc le droit de choisir leur couleur préférée.

Les chevaux de la garde républicaine sont exclusivement des selle français. Historiquement, cette race était avant tout sélectionnée pour la guerre car elle dispose de qualités mentales et physiques essentielles : courage, force, facilité d’utilisation, et un mental à toute épreuve. 95% des bêtes sont des hongres, c’est-à-dire des étalons castrés. Eh oui, pas de reproductions à la garde !

garde republicaine cultival paris

Les chevaux s’arrêtent de travailler à 18 ans : ils sont alors proposés au rachat à leur cavalier pour la somme de 1€ symbolique, a condition que ce dernier dispose d’infrastructures et de moyens pour l’accueillir. Sinon, il peut aussi être racheté par un particulier. Cependant, nuance : le cheval est seulement confié. Il ne peut plus travailler en manège mais peut être monté pour le loisir.

Les gardes portent sur leur uniforme un écusson aux armoiries de la ville de Paris. A ce propos, savez-vous d’où en viennent les couleurs bleues et rouges ? Le bleu représente la seine, forcément, et si beaucoup pensent que le rouge fait référence à la commune ou à la prise de la Bastille, et bien pas du tout : c’est une dédicace à Saint Denis, le facétieux évèque de Paris qui s’était pointé pour christianiser la ville avant de se faire décapiter. Ca ne l’a pas empêché de continuer sa marche tranquillou, la tête sous le coude.  La légende, jamais avare de détails abracadabrants, raconte même que le saint homme – plutôt coquet – se serait arrêté à une fontaine pour rincer sa tête pleine de poussière. Sainte Geneviève était quand même moins portée sur la rigolade…

Après cette longue digression, laissez moi vous dire que cette visite vaut vraiment le coup d’oeil. D’ailleurs, ça tombe plutôt bien car demain ce sont les Journées du Patrimoine, et à cette occasion la Garde républicaine ouvrira le quartier des Célestins de 9h00 à 19h00, sans interruption, pour une visite libre et gratuite. Profitez-en ! Je remercie une nouvelle fois Cultival pour cette sympathique découverte et vous encourage vivement à aller consulter leur super catalogue.

Previous Post Next Post

Dans le même genre :

2 Comments

  • Reply Days Of Camille

    Très jolie article 🙂 Belles photos !!

    27 septembre 2015 at 11 h 00 min
    • Reply Anaïs

      Merci beaucoup !

      29 septembre 2015 at 15 h 02 min

    Laisser un commentaire